Tous les sans-papiers du 50 rue Michelet à Bondy doivent être régularisés!

Publié le par Association des résidents Michelet-Bondy

Communiqué de presse


Bondy, le 26 mai 2008. L'association des résidents de Michelet-Bondy et le collectif de soutien aux sans-papiers du 50 rue Michelet à Bondy dénoncent les premières réponses faites par la préfecture de Seine-Saint-Denis aux demandes de régularisation déposées le 6 février dernier. Tous les refus doivent être ré-examinés.

152 personnes, dont 48 sans-papiers, habitent au 50 rue Michelet à Bondy, dans une ancienne clinique utilisée abusivement par son propriétaire comme logements. Il exige des loyers exhorbitants, en utilisant la situation administrative des résidents et résidentes sans-papiers comme moyen de pression. Il n'entretient pas les locaux, ce qui a valu récemment un arrêté préfectoral d'insalubrité pour une chambre en sous-sol.

Un collectif de soutien s'est mis en place, rassemblant largement organisations politiques, syndicales et associations sur Bondy et la Seine-Saint-Denis pour exiger la régularisation des sans-papiers du 50 rue Michelet et leur relogement. Plus de 300 lettres de voisins et plus de 1500 signatures de la pétition de soutien prouvent l'excellente intégration des résidents et résidentes de Michelet dans leur quartier et dans leur ville. Les Bondinois et les Bondinoises exigent la régularisation au plus vite de leurs voisins et voisines du 50 rue Michelet. Ils vivent ici, travaillent, payent leurs impôts ; leur enfants sont scolarisés. Les élus locaux (maire, conseillers généraux, conseillers régionaux, députés, sénateurs) soutiennent ces demandes.

Leurs dossiers sont solides et justifient amplement la régularisation complète de tous les résidents sans-papiers au titre de la vie privée / vie familiale. Alors que les préfectures et le gouvernement répondent par des manoeuvres dilatoires aux nombreuses grèves actuelles de travailleurs et travailleuses  sans-papiers, la même politique de diversion et pourrissement semble être de mise pour le cas de l'ancienne clinique Michelet. Les motivations du premier refus envoyé par la préfecture de Seine-Saint-Denis démontrent un examen bâclé des dossiers.

L'association des résidents de Michelet-Bondy et le collectif de soutien réclament la régularisation de l'ensemble des sans-papiers du 50 rue Michelet.

Rappel. Le collectif de soutien aux sans-papiers du 50 rue Michelet à Bondy regroupe: Alternative libertaire 93, Collectif communiste de Bondy (ACU), Collectif de soutien aux mal-logés de Bondy, Collectif des sans-papiers de Bondy, Conseil national de la jeunesse malienne de France (CNJM-F), Coordination 93 de lutte pour les sans-papiers, Coordination des groupes anarchistes (CGA), Droit au logement (DAL), Gauche alternative unitaire (GAU), Haut conseil des maliens de France (HCMF), Les Verts, RESF Bondy, RESF Noisy-le-Sec, RESF Renoir, Parti socialiste Bondy.

Publié dans Communiqués de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article