Communiqué de presse du 11/6/2008

Publié le par Association des résidents Michelet-Bondy

Victimes d’un marchand de sommeil au 50 rue Michelet à Bondy, résidents de longue date en France, tous les sans-papiers doivent être régularisés et tous ses habitants relogés!

152 personnes, dont 42 sans-papiers,accompagnés de 20 enfants,  habitent au 50 rue Michelet à Bondy, dans une ancienne clinique dont le propriétaire loue les chambres illégalement, à un prix exorbitant, depuis 7 ans et en toute impunité.

L’association des résidents de la clinique Michelet à Bondy et le comité de soutien, au cours d’une rencontre en préfecture, se sont entendus assurer que les dossiers de demande régularisation seraient étudiés avec la « clémence » due « aux victimes d’un marchand de sommeil ».

Les trois premières réponses émanant de la préfecture sont des refus assortis d’une Obligation à quitter le territoire français !

Au lieu de poursuivre les escrocs, en Seine-Saint-Denis on expulse les victimes !

Le préfet, qui est aussi en charge de la lutte contre l’habitat indigne, envoie ainsi un message clair à tous ceux qui s’enrichissent sur le dos des sans-papiers : ils peuvent continuer !


Plus de 300 lettres de voisins et plus de 1500 signatures de la pétition de soutien prouvent l'excellente intégration des résidents et résidentes de Michelet dans leur quartier et dans leur ville. Les Bondinois et les Bondinoises exigent la régularisation au plus vite de leurs voisins et voisines du 50 rue Michelet. Ils vivent ici, travaillent, payent leurs impôts ; leurs enfants sont scolarisés. Nombres d’élus locaux (maire, conseillers généraux, conseillers régionaux, députés, sénateurs) soutiennent ces demandes.

Un rassemblement de protestation est organisé
le samedi 14 juin 2008 à 15h
devant la préfecture de Bobigny
(M° Pablo Picasso)

Publié dans Communiqués de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article