Des papiers pour se loger et travailler dignement

Publié le par Association des résidents Michelet-Bondy

Depuis plusieurs mois, nous sommes en lutte pour notre régularisation.

En effet, nous sommes pour moitié sans-papiers. Ce qui explique que nous avons dû accepter des prix énormes pour des pièces minuscules.

Sur les 36 dossiers déposés, 15 régularisations ont eu lieu. Pour la plupart ceux qui ont été régularisés avaient été frappés d'une Obligation à Quitter le Territoire Français (OQTF). Leur régularisation prouve que notre lutte et la solidarité des autres Bondynois-es ont payé.

Cependant, il reste donc les deux tiers des résidents sans réponse, certains depuis 3 mois! Si le préfet entend lutter contre les marchands de sommeil et les patrons voyous, il en a les moyens en nous régularisant.

Nous vivons en France depuis des années, y travaillons, y payons nos loyers et nos impôts, participons activement à la vie de notre quartier, nos enfants y sont nés et y sont scolarisés.

Mal-logés, surexploités, pourchassés... notre combat est pour la dignité humaine.

C'est le moment pour chacun de témoigner sa solidarité pour arracher les papiers à la préfecture.

Les résidents de l'ancienne clinique du 50 rue Michelet

Parmi nos soutiens
Alternative libertaire 93, Bondy Autrement, Association des Communistes Unitaires de Bondy, Collectif de soutien aux mal-logés de Bondy, Collectif des sans-papiers de Bondy, Conseil national de la jeunesse malienne de France (CNJM-F), Coordination 93 de lutte pour les sans-papiers, Coordination des groupes anarchistes (CGA), Droit au logement (DAL), Fraction L'Etincelle de Lutte ouvrière, Gauche alternative unitaire (GAU), Haut conseil des maliens de France (HCMF), MRAP 93, Les Verts, Parti socialiste Bondy, RESF Bondy, RESF Noisy-le-Sec, RESF Renoir.
Gilbert Roger (maire de Bondy et conseiller général de Seine-Saint-Denis) et tout le conseil municipal de Bondy qui a adopté en vœu en faveur de leur régularisation; Elizabeth Guigou, députée de Bondy; Eliane Assassi, sénatrice de Seine-Saint-Denis; Dominique Voynet, sénatrice de Seine-Saint-Denis et maire de Montreuil; Jacques Boutault, maire du 2ème arrondissement de Paris; les élus communistes du conseil général; Olivier Besancenot, porte-parole de la LCR; Sylvain Goldstein, président du MRAP 93.

Publié dans Tracts et articles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article