Michelet / Malraux : une affaire dans l'affaire

Publié le par Association des résidents Michelet-Bondy

Rappelons les faits : depuis plus de dix ans, les résidents de l'ancienne clinique Michelet paient très cher à M. Mignen, le propriétaire, les chambres qui étaient occupées par les patients quand la clinique fonctionnait... Grâce à leur très longue lutte, les résidents ont obtenu des papiers pour ceux qui n'en avaient pas, et des relogements pour la plupart d'entre eux (il ne reste que 17 familles à reloger, soit un tiers).

Bondy autrement et Alternative Libertaire dont les militants se sont investis dans cette lutte avaient obtenu le cinéma Malraux pour y diffuser deux courts-métrages sur ces années de bataille. Au dernier moment, sur un simple courrier de l'avocat du propriétaire, la communauté d'agglomération d'Est ensemble refuse la projection.

On aurait aimé que la peur de la justice amène les mêmes (courageux) élus à ne pas se compromettre au SEDIF sur la gestion de l'eau. Mais non, M. Cosmes, président PS, et M. Sollier, vice-président "Verts", semblent mieux entendre les propriétaires et leurs avocats que les résidents ou les "simples" habitants.

A nous de parler plus fort donc.

Malgré l'annulation de la séance par Est-Ensemble de la projection, nous étions cinquante à nous être déplacés.

Bondy autrement, Alternative libertaire, la ligue des droits de l'homme, le DAL, des résidents de Michelet et de nombreuses personnes étaient présentes.

Plusieurs personnes sont intervenues sur la situation à la clinique.

Nous nous sommes donné rendez-vous pour la projection des courts-métrages que bien sûr nous ne renonçons pas à faire, et au cinéma Malraux.

Commenter cet article